La recette magique pour trouver le job de ses rêves ​!

Si j’ai pu te convaincre à cliquer sur cet article en 3 secondes, alors toi aussi tu peux apprendre à convaincre un futur recruteur de venir stalker ton profil Linkedin: parce que oui cher ami virtuel, maintenant c’est sur les internets que tout se passe. Et plus précisement, si tu as un dream job ou bien un projet de carrière bien défini, Reid Hoffman a mis entre nos mains un outil qui fait parfois bien des miracles: LINKEDIN. Soit dit en passant, ce n’est pas une coincidence si Hoffman rime avec Superman…

Bref revenons-en à toi, marathonien déterminé et entrainé à la grande course effrénée qu’est la recherche d’emploi aujourd’hui. Alors oui je sais, tu vas me dire: mon personal branding est bon, mon CV est beau, et ma lettre de motivation est pleine d’envolées lyriques dignes de Mozart ! Petite pause… on me dit à l’oreillette que Mozart est un musicien et non un homme de lettres, mes plus sincères excuses pour cette grossière erreur… Donc si tu réunis ces trois premiers critères, j’ai envie de dire que c’est un très bon début, mais si tu veux vraiment qu’on mise sur toi, il va falloir sortir le grand jeu. Alors pendant que je commande mon spicy pumpkin latte (sugar free, fat free, fun free) d’une célèbre marque de café américain au logo vert et blanc DONT JE NE CITERAIS PAS LE NOM, assis toi et prends des notes sur ces 5 sortilèges qui m’ont permis d’obtenir le job de mes rêves.

Premier sortilège – Imperium: se faire obéir par quelqu’un. Kidnappe un de tes amis pour l’après-midi et prends une belle photo Linkedin. Une photo qui fasse professionnelle mais pas trop, une photo où tu souris mais pas trop, une photo qui dise: « Hey vous pouvez me faire confiance, je ne suis pas un sociopathe qui collectionne des cactus, je suis plutôt bon dans mon domaine et ça ne me dérange même pas de faire le café ». Evidemment évites tout ce qui est duckface, maquillage à la Donald Trump, et les vêtements tels que: pyjama, robe à paillettes, et costume d’Halloween.

Deuxième sortilège – Amplificatum: grossir un objet. Dans notre cas, grossir ton réseau Linkedin ! Et oui, à quoi bon avoir un profil 4 étoiles si il n’y a personne pour le regarder ? Donc armes toi de patience, et fais en sorte d’augmenter ton réseau Linkedin, avec des personnes qui travaillent dans le domaine que tu aimerais intégrer. Ou encore, des personnes qui se situent géographiquement dans la zone où tu aimerais travailler. Et devines quoi ? Tu peux même cibler les deux. C’est génial n’est-ce pas ? Prépares à l’avance une petite note de courtoisie que tu enverras aux futurs membres de ton réseau, histoire de ne pas passer pour un gros lourd qui ajoute n’importe qui, c’est toujours mieux. On pense personal branding, on mange personal branding, on respire personal branding.

Troisième sortilège – Accio: attirer quelqu’un. Voilà, voilà, tu as maintenant une belle base de données à exploiter… Que faire après ça ? Eh ben il va falloir devenir le Bill Gates de l’informatique, le Cristiano Ronaldo du foot, la Beyonce du booty shake. Traduction: il va falloir marquer les esprits ! Creuses toi la tête, évalues tes capacités, essayes de trouver quelque chose qui saura faire la différence entre toi et les autres. Tu as surement un talent en toi ou une idée qui n’attend qu’à s’exprimer, et c’est le moment de tout donner. Par exemple, lors de ma recherche de job à l’étranger, je me suis pris beaucoup de murs. Au bout de 4 mois de recherches sans retours, j’ai décidé de faire les choses différemment et j’ai totalement innové en faisant une vidéo forte en émotions et digne d’un Oscar. Au bout d’une semaine seulement, j’ai obtenu 45 000 vues, et cette initiative m’a offert plusieurs opportunités d’emplois. Vous retrouverez le lien de ce chef d’oeuvre en fin de l’article.

Quatrième sortilège – Dissensium: ouvrir un passage secret. Tu vas me dire « mais ouvrir un passage vers quoi? ». Ce à quoi je te répondrais: un passage vers la détermination. Oui c’est bien beau d’avoir un projet, mais en général quand on voit que l’hameçon ne mord pas, on abandonne le navire. ET BIEN NON MATELOT. Comme le dit si bien le très distingué Slim Shady « Success is my only option, failure is not ».

Cinquième sortilège – Fera verta: changer un animal en verre à vin. La question qui te viens à l’esprit en lisant ceci est: pourquoi ? Eh bien cher ami lecteur, tout vient à point à qui sait attendre, et la vengeance est un plat qui se mange froid. C’est toujours flou dans ta tête ? C’est normal, cette phrase ne voulait absolument rien dire… preuve que ce sortilège est efficace. *rigole intérieurement*. Trêve de plaisanteries, ce dernier sortilège te permettra de savourer ta (future) victoire, qui, après plusieurs mois d’intenses efforts, est bien méritée.

Au travail maintenant !

Voici la vidéo en question

Livre de formules magiques utilisé pour cette recette http://www.poudlard.org/2011/08/05/liste-des-formules-magiques/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s